Mes rencontres - La Chatterie de Gailande

La Chatterie de Gailande

J'aime Google+

Mes rencontres



Mme Trayer de Dhuizy.

Mme Trayer de Dhuizy.

Ma première rencontre avec le monde félin fut Mme Annie Trayer de Dhuizy, Présidente de l’A.N.C.F.F (Association Nationale des Cercle Félins de France). Elle dirigeait neuf clubs régionaux et s’occupait également des pedigrees (avec comme seul concession à la « modernité", son ancienne et fidele machine à écrire !). Je n’ai jamais vu quelqu’un comme elle : à 83 ans, elle prenait encore sa voiture, traversant La France de Paris à Cannes pour superviser une exposition. Elle était aussi éleveuse de Siamois et Orientaux (qu’elle exposait), ainsi que juge Internationale. Mon seul reproche: son caractère! Elle disait elle même qu’elle n’avait pas mauvais caractère, mais « du caractère ». Elle n’admettait pas que quelqu’un soit au-dessus d’elle ! Combien de fois nombre d’éleveurs se sont fait apostropher à l’entrée d’une exposition pour papiers mal rédigés ; elle s’occupait de tout, de l’entrée, à la caisse, les propositions aux Bests, les cartons de jugements et c’était elle qui partait en dernier. Une Grande dame !


Melle Martine Caillard.

Melle Martine Caillard

La seconde rencontre fut une juge, Melle Martine Caillard, à Bordeaux Lac en 1985 avec une chatte Persane blanche, elle me donna un CAC. Le jour ou j’eus mes premiers Ragdolls, ce fut elle qui me donna mes premiers Bests, surtout avec Mourningdove Kelly, Ragdoll Seal bicolour femelle qu’elle aimait beaucoup et qui est devenue Grande Championne d’Europe avec 6 Best Généraux. A l’époque, faire un Best General avec un Ragdoll lorsqu’il y avait des Maine Coons relevait du parcours du combattant. Merci Martine Caillard !




Marie Dupuis (journaliste)

La rencontre eut lieu dans une exposition parisienne organisée par Patrick Challain et Guy Pantigny à Paris Bercy, où mon premier couple de Ragdolls devaient « monter » sur scène plusieurs fois durant le week-end pour être vus par le public. Marie Dupuis, à l’époque rédactrice d’Atout Chat, monta aussi sur le podium. Ce qui se produisit fut un rendez-vous pour la revue Atout Chat parlant des premiers Ragdolls en France avec photos, sortie prévue en octobre 1987. Déjà en 1987, nous nous battions contre des « faux Ragdolls » ou plutôt « Ragdolls Mutants » ! (voir article). Marie Dupuis à écrit beaucoup d’articles pour Atout Chat qui concernent les Ragdolls; elle est même venue nous voir à Biarritz juste avant la naissance de mon fils Thomas dont elle fait part dans un Atout Chat (Article joint). Ne faisant plus partie d’Atout Chat aujourd'hui, je la regrette beaucoup ! Son écriture me manque !

Martine Casteran. (Rédactrice en chef d’Atout Chat)

Nous avons eu d’excellentes relations pendant des années (Voir « édito » Atout Chat). Je l’en remercie. Et puis tous les photographes d’Atout Chat et de 30 millions d’amis (Jean-Michel Labat, Yves Lanceau, Eric Planchard, Christophe Hermeline) avec qui nous avons fait des repas impromptus au milieu des séquences photos.


Philippe Noêl.

Philippe Noël

Un Grand Juge! Sa dextérité à manier et à présenter les chats faisait de son jugement un spectacle à lui tout seul. Juge International allant souvent juger aux U.S.A. Mes deux Maine Coons Diva of Donnahugh et Free Life of MacInkats m’ont été recommandés par lui et ramenés par lui des U.S.A. Diva était Championne d’Europe et Free Life Grand Champion d’Europe. Tout les deux on été élus Best General à plusieurs reprises. Le seul défaut de Philippe... Il n’était pas fan des Ragdolls, sans doute aimait-il trop les Maine Coons ! Sa chatterie Aménophis était très connue pour ses Sphinx, Siamois, Orientaux et Rex Cornish. Lorsque j’ai décidé d’organiser des expositions en tant que Présidente du Ragdoll Club France, ce fut à Bayonne à notre deuxième exposition que j’invitai Philippe Noël à juger. Quelques mois plus tard, hélas, il décédait prématurément à seulement 48 ans des suites d’une tumeur au cerveau. Nous ne l’oublierons jamais.





Publicité pour la marque d’aliments pour chats « Caresse »


Manuel Senra (dresseur animalier)

Manuel travaille avec Pierre Cadéac, Fauna et Films, une référence mondiale en matière de dressage animalier que ce soit pour le cinéma, la télévision, la publicité ou même de grands spectacles animaliers à travers le monde. Manuel est entre autres celui qui fait travailler des animaux dans les films tels « La jeune fille et les loups », »Les 102 Dalmatiens », etc. Manuel m’a demandé si je pouvais lui prêter un chat et des chatons pour faire des photos qui allaient servir de publicité pour la marque d’aliments pour chats « Caresse » vendus chez Intermarché. Mon mari Ian a profité d’un stage à Paris pour être avec nos « acteurs » pendant les prises de vues. Il était impressionnant de voir avec quelle facilité Manuel manipulait les chats, obtenant en quelques instants la pose exacte voulue du chat et des chatons selon le « story board » croqué d’avance par le publicitaire.





«Roman» Ragdoll seal colourpoint à Mme Christine Arnothy

Christine Arnothy

Célèbre romancière de "J’ai quinze ans et je ne veux pas mourir", "Vent Africain" etc. qui m’a acheté un chaton nommé « Roman de Gailande » qui fera certainement ses débuts dans un de ses romans.





«Flaubert» Ragdoll bleu bicolour à M. Serge Lentz


Serge Lentz

Son premier roman "Les Années Sandwiches" reçu le Prix des Libraires en 1982. Ce livre fut porté à l'écran par Pierre Boutron dans un film qui est la juste transposition du livre de Serge Lentz. D'autres romans suivront, dont "Vladimir Roubaïev". Et puis un chat, témoin de notre rencontre, un petit Ragdoll bleu bi-colour nommé Flaubert. Beaucoup d'amour pour ce chat comme peuvent en donner beaucoup d'écrivains. Une grande sympathie pour Monsieur Serge Lentz et son épouse Madame Claudia Nellens.